Un plan d’agriculture urbaine pour Victoriaville

16 juin 2020

Victoriaville, le 16 juin 2020 — Inspirée par une consultation publique réalisée auprès de la population, la Ville de Victoriaville adopte son premier plan d’agriculture urbaine (PAU). Réalisé par le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA) du Cégep de Victoriaville en collaboration avec de nombreux représentants d’organismes partenaires, avec le soutien du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ce document dresse le portrait de l’agriculture à Victoriaville, définit les axes prioritaires et propose des actions à réaliser.

« Victoriaville, berceau du développement durable, poursuit ses actions pour favoriser sur son territoire une cohabitation harmonieuse entre les citoyens et l’agriculture et pour occuper de façon intelligente et durable l’espace public. La crise que nous vivons actuellement nous rappelle toute l’importance de l’agriculture, comme la nécessité de faire pousser nos aliments chez nous. L’agriculture urbaine est plus que jamais de mise. Elle constitue une partie de la réponse aux appels du gouvernement du Québec en vue d’encourager l’économie locale. Quoi de plus local qu’un légume ou un fruit qui a poussé directement dans sa ville? »
André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

« L’agriculture a toujours occupé une place privilégiée dans le développement régional. L’adoption de ce plan représente un héritage naturel et cadre avantageusement avec les valeurs fortes de notre région en matière de développement durable. Enfin, les récents événements liés à la pandémie confirment ce besoin marqué de favoriser la consommation locale », indique le maire de Victoriaville, M. André Bellavance.

La démarche mise de l’avant par le CISA, grâce à son expertise reconnue en innovation sociale agricole et agroalimentaire au sein de l’Institut national d’agriculture biologique (INAB) du Cégep de Victoriaville, a permis de réaliser un PAU en cohérence avec la réalité des acteurs du milieu. « Nous sommes ravis que la Ville ait fait appel à un de ses leviers de développement pour la réalisation de son projet. Nourri par l’intelligence collective, c’est selon nous un modèle précurseur de partenariat qui permettra au PAU et à la Ville de rayonner à l’échelle nationale », souligne M. Simon Dugré, coordonnateur du CISA.

La mise en œuvre de ce Plan d’agriculture urbaine constitue un défi stimulant. Sa concrétisation représente un apport significatif à l’amélioration de la sécurité alimentaire, au développement des saines habitudes de vie ainsi qu’à la protection de l’environnement.

L’agriculture urbaine représente un secteur de développement économique et social important pour le MAPAQ, qui a financé ce projet en vertu du Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région.

Le document adopté en séance publique propose 21 actions réparties en 6 axes d’actions prioritaires. Ces axes consistent à coordonner l’agriculture urbaine à Victoriaville, à faciliter l’adoption de l’agriculture urbaine et de ses modes de vie par les différents acteurs, à intégrer l’agriculture urbaine dans la vision et les aménagements durables, à favoriser la sécurité alimentaire et l’inclusion sociale, à mettre en valeur l’agriculture urbaine et locale et à optimiser les composantes éducatives, sociales et agroéconomiques par des projets entrepreneuriaux innovants.

Pour prendre connaissance du Plan d’agriculture urbaine, il suffit de visiter le vic.to/agricultureurbaine.

-30-

Source:
Charles Verville – Division des communications
Ville de Victoriaville
819 758-1571, poste 3276 | charles.verville@victoriaville.ca