Un nouveau directeur à l’Institut national d’agriculture biologique

5 Juin 2019

Le Cégep de Victoriaville est heureux d’annoncer la nomination de Normand Poniewiera au poste de directeur de son Institut national d’agriculture biologique (INAB). Il entrera en fonction dès le 17 juin prochain.

Monsieur Poniewiera possède une solide expérience de gestion dans le milieu collégial ayant assumé différents postes à la direction des études au collège d’Alma entre 2012 et 2017. Il est également copropriétaire d’une ferme où l’agriculture conventionnelle (production laitière) et biologique (production maraîchère) se côtoient. De plus, avec sa formation en agroéconomie et son expérience d’enseignant au programme Gestion et technologies d’entreprise agricole, il sera sans aucun doute un atout d’importance pour l’équipe de l’INAB.

« Nous étions à la recherche d’une personne qui avait des compétences tant pédagogiques qu’en gestion, en plus d’avoir des connaissances en agriculture, notamment biologique. Nous avions un profil assez précis en tête et nous sommes ravis d’accueillir un candidat d’une telle qualité », souligne Christian Héon, directeur général par intérim du Cégep de Victoriaville.

 « Le projet mené depuis plus d’un an à l’Institut national d’agriculture biologique, la vision de l’agriculture qui y est mise de l’avant et les installations que l’on y retrouve, tant en enseignement qu’en recherche, m’ont séduit. Je suis heureux de pouvoir contribuer à un tel projet de société », ajoute Monsieur Poniewiera qui succèdera à Louis-Samuel Jacques. Ce dernier continuera d’ailleurs à assurer le rôle de conseiller stratégique pour l’organisation.

Rappelons que l’INAB regroupe les activités d’enseignement, de recherche et d’incubation en agriculture. C’est un milieu d’études et de travail inspirant pour plus de 170 élèves et 70 enseignants et chercheurs qui travaillent chaque jour à définir l’agriculture de demain. C’est le plus gros projet mené par le Cégep de Victoriaville depuis sa création en 1969.