Inovem inaugure le laboratoire Desjardins des technologies de réalité mixte

28 Fév 2019

Le Centre d’innovation en ébénisterie et meuble, Inovem, a inauguré le 26 février dernier le laboratoire Desjardins des technologies de réalité mixte, un laboratoire à la fine pointe de la technologie numérique qui permettra notamment d’élever l’expérience client dans la mise en marché du meuble québécois.

Le nouveau laboratoire d’Inovem regroupe un ensemble de technologies en lien avec la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la numérisation 3D et la photogrammétrie. Les activités qui y seront réalisées permettront de développer et de maitriser une chaine de procédés visant la commercialisation à valeur ajoutée d’un produit sans passer obligatoirement par l’interaction physique avec un objet.

Inovem travaille depuis janvier 2017 à inventorier, tester et évaluer diverses technologies en fonction des perspectives et des besoins identifiés par les entreprises québécoises œuvrant dans le secteur de la transformation du bois. Pour ce faire, l’équipe a consulté les plus grands spécialistes québécois en matière de réalités virtuelle et augmentée.

C’est Desjardins qui, en octobre de cette même année, a accéléré la concrétisation du projet en octroyant une somme de 150 000 $. Cette contribution est rendue possible grâce au Fonds de 100 M$, créé en 2016 par Desjardins. Ce levier financier permet au Mouvement Desjardins de soutenir des projets porteurs pour leurs membres et leurs communautés, des projets tournés vers l’avenir, qui insufflent un nouveau dynamisme économique et social. « Participer à un si beau projet d’innovation était naturel pour le Mouvement Desjardins. Le laboratoire positionnera non seulement Inovem, mais aussi tout le Centre-du-Québec comme un joueur important où la technologie améliore la transformation du bois. », de préciser M. Alain Huot, directeur de Desjardins Entreprises – Centre-du-Québec. Le laboratoire portera d’ailleurs le nom de l’institution financière. Au total, le projet a nécessité un investissement de 180 000 $.

La conception ainsi que l’aménagement du laboratoire ont nécessité la participation de nombreux partenaires dont deux entreprises de la région, Victoriaville & Co ainsi que Boisdaction inc. qui y ont vu des avantages concurrentiels pour leurs activités. Le Centre a aussi pu bénéficier de l’apport de deux enseignants et de deux stagiaires en informatique du Cégep de Victoriaville. Des enseignants de l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie se sont aussi impliqués. Cette collaboration avec le Cégep et son École nationale est d’ailleurs d’une grande importance pour le Centre.

Inovem croit que l’utilisation des technologies de réalité mixte que l’on retrouve dans le nouveau laboratoire aura un impact considérable à bien des égards pour l’industrie du meuble et de l’ébénisterie. D’abord, ces technologies s’inscrivent dans une démarche de développement durable. En effet, les prototypes virtuels permettront de présenter une multitude d’options de produits sans utilisation de matériaux. Puis, la réalité augmentée et la réalité virtuelle modifieront également l’expérience client. Celui-ci pourra par exemple, à l’aide d’une application, positionner un meuble dans un environnement, le faire pivoter ou le déplacer à sa guise. Les technologies utilisées auront aussi un impact sur la conception des produits en apportant une meilleure visualisation et plus de précision.

« La numérisation des entreprises est inévitablement la prochaine évolution. Les possibilités de créer des avantages concurrentiels distinctifs sont à la portée des entreprises et ce laboratoire sera un lieu idéal pour apprivoiser ces technologies tout en minimisant les coûts et les risques techniques en ayant accès à ces équipements et à nos experts. » de souligner le directeur d’Inovem, M. Yves Dessureault.

À propos d’Inovem
Fondé en 1983, Inovem a été l’un des premiers centres collégiaux de transfert technologique à être reconnu au Québec. Il a pour mission d’accroître la productivité et la compétitivité des entreprises du secteur de l’ébénisterie, de l’ameublement et des produits d’apparence en bois sur la scène nationale et internationale. Inovem est reconnu pour ses recherches visant l’amélioration des techniques d’ébénisterie et la productivité des entreprises. On lui doit notamment le développement des techniques et procédés de peinture à faible teneur en composés organiques volatils (COV), ce qui permet une finition plus respectueuse de l’environnement. Le Centre a également beaucoup contribué au transfert de connaissances aux ébénistes qui œuvrent aujourd’hui aux quatre coins de la province.

À propos du Mouvement Desjardins
Le Mouvement Desjardins est le premier groupe financier coopératif au Canada et le cinquième au monde, avec un actif de 295,3 milliards de dollars. Il figure parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada selon le palmarès établi par Mediacorp. Pour répondre aux besoins diversifiés de ses membres et de ses clients, particuliers comme entreprises, sa gamme complète de produits et de services est offerte par son vaste réseau de points de service, ses plateformes virtuelles et ses filiales présentes à l’échelle canadienne. Figurant parmi les institutions bancaires les plus solides au monde selon le magazine The Banker, Desjardins affiche des ratios de capital et des cotes de crédit parmi les meilleurs de l’industrie.

À propos du Fonds de 100 M$ du Mouvement Desjardins
Le Mouvement Desjardins a annoncé en novembre 2016 la création d’un Fonds de 100 M$, étalé sur trois ans, pour l’ensemble du Québec et de l’Ontario. Son objectif est de soutenir et de faire rayonner, entre autres des initiatives et des projets en lien avec la mission socioéconomique du Mouvement Desjardins, soit l’entrepreneuriat, l’éducation, la responsabilité sociale, le développement durable et la prise en charge des milieux par les personnes.

Vignette :
Jean Gaudreau, chargé de projets chez Inovem, Christian Héon, directeur général par intérim du Cégep de Victoriaville, Yves Dessureault, directeur d’Inovem, Jacques Thibodeau, président d’Inovem et Alain Huot, directeur général de Desjardins Entreprises Centre-du-Québec