Émotions et fierté à la cérémonie de remise des diplômes du Cégep de Victoriaville

29 Oct 2019

En cette année du 50anniversaire, près de 700 personnes se sont réunies le 26 octobre dernier au Cégep de Victoriaville pour assister à la traditionnelle cérémonie de remise des diplômes, une cérémonie émouvante qui vient marquer la fin d’un parcours couronné de réussite.

Il y a quelques mois à peine, ces nouveaux diplômés fréquentaient le Cégep ou l’un des campus de l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie. Aujourd’hui, certains poursuivent leurs études à l’université, d’autres ont intégré le marché du travail. Mais tous ont un point en commun : ils sont allés au bout de leur engagement! Alors, fièrement vêtus pour la circonstance de la toge et du mortier, ils ont officiellement reçu le précieux document convoité, qu’il s’agisse d’un diplôme d’études collégiales préuniversitaires ou techniques, d’une attestation d’études collégiales ou d’un diplôme d’études professionnelles, entourés d’une cohorte de gens venus les saluer.

Le directeur général de l’établissement, monsieur Denis Deschamps, a été le premier à s’adresser aux élèves. « Cette année, vous le savez, est un peu spéciale. Depuis maintenant cinquante ans, des jeunes et moins jeunes comme vous ont parcouru les couloirs du Cégep et ont diplômé de notre institution d’enseignement supérieur afin de préparer un meilleur avenir, pour vous bien sûr, mais aussi pour notre communauté et le monde entier. Cinquante ans de réussite, d’humanisme, de dépassement de soi et d’innovation, des valeurs qui sont au cœur de notre mission éducative et que j’espère vous porterez pour le reste de votre vie », a-t-il tenu à souligner.

Puis ce fut au tour de Julien Lettre, nouvellement diplômé, de s’adresser à ses pairs. « En tant que diplômés, je vous invite à tout donner, sans égoïsme et sans paresse, votre amour et votre jeunesse, pour que dans 50 ans il reste de votre passage quelque chose de grand! »

À la toute fin de la cérémonie, après que la cloche du Cégep, symbole de réussite et de persévérance ait résonné à trois reprises, le directeur des études du Cégep de Victoriaville, monsieur Christian Héon, a déclaré les 220 élèves présents officiellement diplômées et diplômés du Cégep de Victoriaville. Ces derniers ont alors lancé leur mortier dans les airs, geste marquant la fin de leur parcours collégial.

La cérémonie a également été l’occasion pour monsieur Alain Rayes, député de Richmond-Arthabaska, de remettre les médailles académiques du Gouverneur général du Canada. Cette distinction est accordée à l’élève ayant obtenu la meilleure moyenne générale de son établissement, tout programme de formation confondu. La récipiendaire pour l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie est Andréane Brillant-Poirier, diplômée en Techniques du meuble et d’ébénisterie, alors que le récipiendaire pour le Cégep de Victoriaville est Vincent Gagnon, diplômé en Sciences de la nature.

C’est aussi lors de cette cérémonie que la cloche d’origine du Cégep, qui est utilisée lors de rites de passage pour souligner la persévérance scolaire, a été officiellement cédée au Cégep par la communauté des Frères du Sacré-Cœur dans le cadre du 50e anniversaire de l’établissement collégial. Ce don témoigne de la collaboration entre les deux communautés unies au cours de l’histoire par la même mission éducative exprimée dans la devise Meliora paramus : nous préparons un avenir meilleur. Trois représentants de la communauté religieuse étaient d’ailleurs sur place pour être témoins de ce moment historique.