Prévention du suicide – personnel

Prévention du suicide pour un élève

Campus de Victoriaville

Campus de Montréal

Vous pouvez premièrement tenter de joindre les intervenantes psychosociales du Cégep (local C-S11, Mio ou texto) :

Sonia Hébert  819 350-8371
Catherine Lemay  819 460-0328

Si elles sont absentes, plusieurs membres du personnel sont formés pour agir en sentinelle pour la prévention du suicide. Voici la liste des membres sentinelles.

Si vous avez un doute sur un potentiel d’idées suicidaires chez un élève, communiquer sans aucune hésitation avec un centre de prévention du suicide afin de faire évaluer celui-ci par téléphone. Si l’élève a déjà quitté les lieux ou n’est pas présent avec vous, appeler au centre de prévention du suicide et leur faire part de la situation. Ils pourront ainsi vous indiquer ce qu’il faut faire. À leur demande, vous pouvez leur donner le numéro de téléphone de l’élève. Cette façon de faire a pour but de leur permettre de communiquer directement avec l’élève concerné et ainsi procéder à l’évaluation et faire une intervention téléphonique. De là, ils prendront la situation en main. Le cas échéant, ils vous indiqueront par la suite ce qui sera fait ou ce qu’il faudra faire.

  • Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable
    819 751-2205
  • Partout au Québec 24 h / 24 h
    1 866-APPELLE (277-3553)

Des membres du personnel sont formés pour agir en sentinelle pour la prévention du suicide.
Membre sentinelle à Montréal : Julie Crevier, local 108

Si vous avez un doute sur un potentiel d’idées suicidaires chez un élève, communiquer sans aucune hésitation avec un centre de prévention du suicide afin de faire évaluer celui-ci par téléphone. Si l’élève a déjà quitté les lieux ou n’est pas présent avec vous, appeler au centre de prévention du suicide et leur faire part de la situation. Ils pourront ainsi vous indiquer ce qu’il faut faire. À leur demande, vous pouvez leur donner le numéro de téléphone de l’élève. Cette façon de faire a pour but de leur permettre de communiquer directement avec l’élève concerné et ainsi procéder à l’évaluation et faire une intervention téléphonique. De là, ils prendront la situation en main. Le cas échéant, ils vous indiqueront par la suite ce qui sera fait ou ce qu’il faudra faire.

  • Ligne de prévention du suicide partout au Québec sans frais
    1 866-APPELLE (277-3553)

Prévention du suicide pour un membre du personnel

Tous les employés du Cégep ont accès à un programme d’aide aux employés. Pour connaître les conditions, vous pouvez appeler au 1 888 687-9197 ou consulter le document suivant : Programme d’aide aux employés.

Plusieurs membres du personnel sont formés pour agir en sentinelle pour la prévention du suicide. Voici la liste des membres sentinelles.

  • Centre de prévention du suicide Arthabaska-Érable
    819 751-2205
  • Partout au Québec 24 h / 24 h
    1 866-APPELLE (273-3553)

Décès d’un élève

Voici les étapes à suivre en cas de décès d’un élève :

1. Toute personne recevant l’information du décès d’un élève, ou entendant une rumeur à cet effet, provenant de toute autre source que la direction des études, doit aviser un membre de la direction qui validera cette information. Aviser la direction des études (poste 2473) ou en cas d’absence le directeur adjoint aux études au poste 2484.

Les directives ainsi que les ressources disponibles seront transmises par communiqué au cours de la journée.

Soutien de l’équipe au personnel enseignant
L’équipe de postvention portera une attention particulière au personnel enseignant et aux groupes les plus directement touchés par le décès d’un élève ou d’un membre du personnel. Le cas échéant, des rencontres individuelles ou de groupes auront lieu selon le besoin identifié.

IMPORTANT : Il est essentiel d’attendre la confirmation du décès de la personne par communiqué avant de divulguer toute information concernant le décès.

Il se peut que vous soyez vous-même touché par cette nouvelle et que vous viviez des émotions intenses. Il est important d’en parler à quelqu’un. L’équipe de postvention est disponible pour vous, dans l’exercice de votre rôle auprès des élèves, et pour vous rencontrer, si vous en ressentez le besoin. Tous, sans exception, pouvons vivre des émotions difficiles et il ne faut pas hésiter à consulter. Pour du soutien, adressez-vous au C-S11, ou à un membre de l’équipe de postvention (la liste des membres vous sera communiquée le moment venu).

2. Identifier, dépister et référer aux ressources d’aides internes et externes les élèves en difficulté.
La liste des ressources vous sera fournie dans les communications.

En tout temps, vous pouvez diriger les élèves affectés par l’événement au Service d’intervention psychosocial du Cégep au local C-S11. Une intervenante sera disponible pour les accueillir. De plus, si vous avez des inquiétudes pour un ou une élève, il est important d’en faire part à l’intervenante présente au local ou à un membre du comité de postvention.

Pour ce qui est du campus de Montréal, en tout temps, vous pouvez diriger les élèves affectés par l’événement au CLSC des Faubourgs (1705, rue de la Visitation). Il est possible de rencontrer des intervenants sans rendez-vous du lundi au vendredi de 8 h à 20 h et le samedi de 8 h à 16 h.

Les personnes à risque sont celles qui :

  • font partie du groupe-classe de l’élève décédé (élèves et enseignants), groupes parascolaires;
  • font partie de la famille de la personne décédée;
  • font partie du cercle fermé d’amis du défunt ou croient qu’ils en font partie;
  • ont reçu des confidences ou des lettres culpabilisantes de la part de la personne suicidée;
  • ont déjà été témoin de l’événement;
  • ont déjà fait des tentatives de suicide;
  • ont déjà connu un suicide dans leur famille ou leur cercle d’amis;
  • s’identifient au défunt et voient en lui un modèle;
  • vivent des expériences émotionnelles difficiles, telles une perte récente ou un événement traumatisant;
  • ont des problèmes marqués de consommation de drogue, d’alcool ou de médicaments;
  • sont préoccupés par la mort et le suicide.

3. Routine scolaire

Il est très important de maintenir la routine scolaire. Après l’annonce de la nouvelle, les activités reprennent leur cours normal (à moins d’une recommandation pour le report de travaux et examens). Une telle façon de procéder peut sembler difficile à vivre. Toutefois, il s’agit encore du meilleur moyen de venir en aide aux jeunes pour les raisons suivantes : ils sont avec leurs amis, ils peuvent exprimer leurs émotions et recevoir de l’aide au besoin. Ils sont dans un milieu sécurisant. Le maintien de la routine évite la désorganisation des élèves.

Travaux et examens
En conformité avec la politique en vigueur, le report des travaux et examens peut être possible si le besoin se fait sentir, en particulier pour le groupe-classe de l’élève décédé. D’autres élèves pourront, le cas échéant, obtenir une recommandation à cet effet, après consultation des intervenants de l’équipe de postvention.

Tout membre du personnel qui ne se sent pas apte à poursuivre ses activités doit communiquer avec son supérieur immédiat afin d’évaluer la situation et ainsi prendre les actions qui s’imposent.