Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Communiqués de presse > Le Cégep de Victoriaville fait le point sur l'état de ses bâtiments 12 décembre 2016

Le Cégep de Victoriaville fait le point sur l'état de ses bâtiments

Victoriaville, le 12 décembre – À la suite du reportage de Radio-Canada paru la semaine dernière concernant l’état des bâtiments du réseau collégial, le Cégep de Victoriaville tient à donner l’heure juste concernant l’affirmation qu’il serait l’un des cégeps les plus « délabrés » du réseau.

Dans ce reportage, Radio-Canada affirmait que plus des trois quarts des infrastructures du Cégep de Victoriaville étaient en mauvais ou très mauvais état et que les coûts de rénovation étaient évalués à plus de 30 millions de dollars. « Ce portrait a été brossé à partir d'un calcul avec des données techniques. Un portrait qui ne reflète pas la réalité des lieux », a affirmé le directeur général du Cégep de Victoriaville, Paul Thériault. « Nos bâtiments ont certes besoin d’amour et c’est pourquoi chaque année nous effectuons de nombreux travaux. Notre Cégep n’est toutefois pas dans un piteux état ! » a-t-il rajouté.

Le Cégep de Victoriaville a investi depuis 2010-2011, près de 13 millions de dollars pour le maintien, l’amélioration et l’aménagement de ses bâtiments et infrastructures ce qui lui a permis de maintenir à un haut niveau la qualité de ses enseignements, dans un environnement physique relativement adéquat.

Le déficit d’entretien qui s’élève précisément à 21 809 884 $ a été évalué en fonction d’indicateurs de vétusté techniques théoriques élaborés par les professionnels de la construction afin de nous aider, tout comme le gouvernement, à planifier la meilleure utilisation de nos fonds. Cette évaluation ne tient pas compte de l’imposant parc immobilier du Cégep constitué d’une dizaine de bâtiments et infrastructures répartis sur quatre sites physiques, dont le pavillon principal, l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie de Victoriaville et Montréal ainsi que le Centre intégré de formation et d’innovation technologique (CIFIT).

L’évaluation fait également abstraction du fait que le pavillon principal a été construit en 1941, qu’il est composé en pierre de taille, doté d’un clocher de cuivre et qu’il est un bâtiment patrimonial.  

Puis finalement, mentionnons que l’évaluation ne reflète pas avec précision la maintenance et l’entretien qui permettent au Cégep d’allonger de façon significative la durée de vie théorique des composantes de nos bâtiments. « Ça, on réussit à le faire en faisant preuve d’imagination et en prenant des décisions éclairées », a mentionné M. Thériault. « Le réseau collégial a subi de nombreuses compressions budgétaires. Il y a une limite à pelleter par en avant et cette limite est atteinte. Il est maintenant le temps pour le gouvernement de réinvestir massivement dans les infrastructures collégiales » a-t-il conclu.

Ce sont donc plus de 20 millions de dollars qui seront requis dans les prochaines années pour les toitures, les portes, les fenêtres, la maçonnerie, les systèmes mécaniques et électriques spécialisés pour l’École nationale, les salles de toilettes et les composantes architecturales patrimoniales.

En terminant, les personnes désireuses de venir visiter les différentes installations du Cégep et celles de l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie de Victoriaville pourront le faire le samedi 28 janvier prochain alors qu’aura lieu la journée portes ouvertes. L’invitation est lancée à toute la population !

 

-30-

Source :              
Mélissa Gosselin, conseillère en communication
819 758-6401 poste 2408 | gosselin.melissa@cegepvicto.ca

< Retour à la liste des nouvelles

Soyez à l'affût ! Exemple d'infolettre
Cégep de Victoriaville
475, rue Notre-Dame Est
Victoriaville (Québec) G6P 4B3

Téléphone : 819 758-6401

Courriel : information @ cgpvicto.qc.ca
Site web : www.cgpvicto.qc.ca

Date d'impression : dimanche 22 octobre 2017
© Cégep de Victoriaville 2010 - 2017  |  Plan du site  |  Confidentialité  |  Réalisation Vertisoft Partager cette page